Vous êtes bien en Bourgogne

 
MALAY

La commune de Malay, composée de 5 hameaux avec Le Bourg, Cortemblin, Ougy, Seugne et La Place, se trouve dans la vallée de la Grosne, près de la voie romaine qui relie Mâcon à Autun.

Des vestiges d’un pont romain sur la Grosne, visibles jusqu’à la seconde guerre mondiale, laissent penser à une occupation gallo-romaine sur le site.

 

Malay possède deux belles églises romanes : celle du bourg, ancien prieuré (1095-1790) et celle du hameau d’Ougy. 

 

L'église de Malay, Notre-Dame-de-la-Nativité est citée comme point de passage sur un chemin initiatique vers Compostelle au début du XIIe siècle dans le livre "Les étoiles de Compostelle" par Henri Vincenot.

L'ecclesia de Maleto* est citée dans le Bullarium Cluniacense** dès 1095. Elle était un riche doyenné agricole de l'abbaye de Cluny.

Entre les Xè et le XIIIè siècle l'abaye de Cluny constitue un domaine à Malay administré par l'abbaye qui fait construire des bâtiments d'exploitation agricole ainsi que vraisemblablement des éléments de  fortification. Malay fournit ainsi à Cluny céréales, vin, poulets, fromages... Au XVè siècle, certains textes locaux font état de destructions durant les guerres de réligion.

L'église a été construite en trois temps :

• La partie orientale à la fin du XIe siècle (chevet et transept)

• La partie occidentale au xiie siècle (nefs)

• La partie haute du clocher à une époque plus récente

Elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 16 juin 1931.

*Le mot ecclesia a donné en français Église (assemblée des fidèles) ou ecclésiastique. Ecclesia de Maleto: Eglise de malay

**Documents pontificaux dressés au profit de l'abbaye de Cluny, ils rassemblent les textes d'environ 500 documents qui datent des années 928 à 1668, ainsi qu'une liste de tous les monastères associés à l'abbaye de Cluny par des contrats de confraternité.

L'église Saint-Martin d'Ougy est située au coeur du hammeau d'Ougy. Sa construction remonte à la fin du XIè siècle, sa fondation fut probablement liée à la seigneurie d'Uxelles. Elle n'a pratiquement pas été remaniée depuis son origine ce qui lui a permis de garder son caractère cistercien.

Elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1929.

Entrée Sud de Malay

Réfection du clocher de l'église en 2019

Monument aux morts de Malay

Entrée de l'église de Malay (XIè siècle)

 
TAIZÉ

Frère Alois est devenu prieur de la communauté à la mort de frère Roger, le 16 août 2005.

 

Prières de Taizé 

En semaine

8.15 Prière du matin

12.20 Prière de midi

20.30 Prière du soir

Vendredi soir

20.30 Prière du soir suivie de la prière autour de la croix

Samedi soir

20.30 Prière du soir suivie de la liturgie de la lumière pascale

Dimanche

10.00 Eucharistie
20.30 Prière du soir

 
ABBAYE DE CLUNY

L'abbaye de Cluny, en Saône-et-Loire, fut fondée le 2 septembre 909 ou 910 par le duc d'Aquitaine et comte d'Auvergne Guillaume Ier. 

Cluny est le symbole du renouveau monastique en Occident ; l'abbaye fut un foyer de réformation de la règle bénédictine et un centre intellectuel de premier plan au Moyen Âge classique.

Horaires d'ouverture : 

•Visites libres ou commentées, tous les jours. (sauf les 01/01, 01/05, 01/11, 11/11 et 25/12)

•Durée de la visite guidée : environ 2h

•Avril, mai, juin, septembre : 9h30 - 18h 

•Juillet, août : 9h30 - 19h 

•Octobre à mars : 9h30 - 17h

 

Dernier accès 1h. avant fermeture.

 

 
CHÂTEAU DE CORMATIN

Le chateau de Cormatin est situé sur la commune de Cormatin en Saône-et-Loire, sur une île de la rivière Grosne.

Construit au début du xviie siècle, il conserve des détails d'origine rares comme son escalier et la décoration de certaines pièces.

Le château est classé monument historique en 1862 et 2003 et diverses parties du parc sont inscrites en 1995.

Cormatin
 
CITÉ MÉDIÉVALE DE BRANCION

Brancion (Xe, XIIe, XIVe) est la plus importante place forte de la Bourgogne du sud. Célèbre par son emplacement stratégique et son histoire. 

Jocerand de Brancion, compagnon de Saint Louis, tué aux croisades à la bataille de la Mansourah. 

Châtellenie Ducale (fin du XIIIe) puis Royale, elle est restée un exemple vivant de l'architecture militaire du Moyen Age.